Dépendance

Dépendance

En 2010 en France, on comptait 1,1 million de personnes dépendantes lourdes.

La dépendance totale concerne les personnes dont les fonctions physiques ou mentales altérées nécessitent une prise en charge pour la plupart des activités de la vie quotidienne.

Selon les projections de l’INSEE, avec les progrès de la médecine et l’amélioration des conditions de vie, la France comptera 1,4 million de personnes âgées en perte d'autonomie en 2040.

Les plus de 60 ans devraient représenter un tiers des Français en 2035 et les plus de 75 ans, 11,9 millions, selon l'Insee.

De nouvelles projections envisagent même un nombre de personnes âgées dépendantes doublé d'ici à 2060.

Les effets d’annonce politique des gouvernements successifs, la mise sur la table de certaines pistes de travail non suivies de décisions ont créé une attente forte de la société sur les questions du vieillissement de la population et de la perte d’autonomie en particulier.

Il y a aujourd’hui de plus en plus d’interrogations et d’inquiétude sur les moyens de parvenir à répondre à la volonté des personnes âgées qui souhaitent, soit être maintenues à leur domicile, soit être accueillies en établissement ?

Comment aider les familles à faire face aux difficultés liées à la prise en charge de la dépendance pour un de leur proche ?

81% des français se disent concernés par le risque dépendance pour un de leurs proches ou pour eux-mêmes pensant aussi qu’ils seront pris en charge le jour où ils seront dépendants.

Or, il n’en est rien. Les personnes dépendantes sont couvertes par l’assurance maladie (et leur assurance complémentaires santé) pour ce qui est de l’hospitalisation et des soins.

Elles peuvent aussi bénéficier d’aides publiques sous conditions de ressources et selon le degré de dépendance.

La dépendance des personnes âgées, en particulier à son stade ultime, représente un coût très lourd pour les familles – en particulier celles des classes moyennes qui n’ont pas droit à toutes les aides et qui ne profitent pas totalement des déductions fiscales.

On estime en effet que le reste à charge lié à la dépendance est en moyenne de 1500 euros par mois par personne pour un placement dans un établissement (EHPAD).